- 30 % sur votre facture



Travaux pour
1 €



Réduisez votre empreinte carbone



isolation homelog 1 euro

L’Isolation des Combles

isolation combles souflage

L’isolation de la toiture est souvent la plus rentable. C’est la première étape à réaliser car le potentiel d’économies d’énergie est important.
En effet jusqu’à 30 % des pertes de chaleur se font par la toiture car l’air chaud, plus léger, s’élève naturellement et vient en grande partie se loger sous le toit.
Pour réduire les besoins de chauffage, il est essentiel d’isoler au plus près du volume chauffé.
L’isolation de la toiture est donc celle qui permet de faire le plus d’économies sur vos factures de chauffage.


Combles Perdus ou combles aménagés ?

Il existe deux types de combles, les combles aménagés et les combles perdus :

- Les combles aménagés avec un volume suffisant pour créer des pièces de vie.
Cette sorte de comble est généralement isolée par un isolant en rouleau ou en plaque posé sur l’intérieur du toit.

- Les combles perdus sont non habitable dû à un espace insuffisant , il peut être seulement accessible par une trappe pour les visites techniques.
Ce type de comble est isolé avec de l’isolation de type soufflé (Simple et rapide à poser mais aussi très efficace)

La performance de votre isolation


isolation combles souflage

À épaisseur d'isolant égale, la performance d’un isolant dépend de sa conductivité de sa résistance thermique.
Pour l’isolation des combles, le Ministère de la transistion écologique et l’ADEME (Agence De l'Environment et de la Maîrtise Énergétique) recommande de se concentrer sur les traitements de l’étanchéité à l’air et des ponts thermiques.
Une isolation réussie répond donc à des exigences précises :

  •        • Résistance thermique : 4,0 m2.K/W en combles aménagés
  •        • Résistance thermique : 4,5 m2.K/W en combles perdus

Plus la résistance thermique R est grande, plus le matériau est isolant.
Les critères pour l'éligibilitée au crédit d’impôt sont plus exigeants :

  •        • Planchers de combles perdus, rampants de toiture et plafonds de combles : résistance thermique ≥ 7 m2.K/W
  •        • Rampants de toiture et des combles aménagés : résistance thermique ≥ 6 m2.K/W